Click here to visit the English version of the site.

Passer au contenu principal

Nouvelles

La sénatrice Bellemare présente une interpellation sur la politique monétaire

La sénatrice Diane Bellemare attire l’attention du Sénat sur la nécessité de revoir la Loi sur la Banque du Canada et d’élargir son mandat.

L’inflation n’est plus le problème qu’elle a déjà été. Aujourd’hui, le Canada est confronté à de nombreux autres défis économiques, dont les risques associés à la faible croissance, aux changements climatiques, au protectionnisme et à l’accroissement des inégalités de revenu. La politique monétaire peut atténuer ces problèmes urgents si la banque centrale est pourvue d’un double mandat, de manière à favoriser le plein emploi et à promouvoir la stabilité des prix.

La sénatrice Diane Bellemare, coordonnatrice législative du gouvernement au Sénat.

Le mardi 30 avril, la sénatrice Diane Bellemare a présenté une interpellation au Sénat à ce sujet. L’objectif du plein emploi est fort important. Il fait le pont entre des objectifs sociaux et économiques tels que la justice sociale et la prospérité partagée. En poursuivant cet objectif, le Canada pourra relever les défis auxquels il est confronté. En fait, cela correspond à la feuille de route proposée dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies.

« C’est pourquoi je partage le point de vue exprimé dans la lettre signée par 61 économistes canadiens qui demandaient au ministre des Finances de réviser la Loi sur la Banque du Canada de façon à doter la Banque d’un double mandat. La Loi devrait également tenir compte de l’entente signée entre la Banque et le gouvernement du Canada, qui précise les cibles de la politique monétaire. De plus, elle devrait définir la façon dont la Banque doit rendre des comptes aux Canadiens et préciser les limites de son indépendance opérationnelle », a affirme la sénatrice Bellemare.

« J’estime que le Sénat pourrait étudier s’il y a lieu de modifier la Loi sur la Banque du Canada afin que la politique monétaire poursuive un double mandat, comme c’est le cas aux États-Unis, en Australie et, depuis peu, en Nouvelle-Zélande. »

La sénatrice Bellemare présente une interpellation sur la politique monétaire

Secured By miniOrange