Click here to visit the English version of the site.

Passer au contenu principal
Le sénateur Harder remet des médailles à des Canadiens qui travaillent auprès des immigrants et des réfugiés

Nouvelles

Le sénateur Harder remet des médailles à des Canadiens qui travaillent auprès des immigrants et des réfugiés

Dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire du Canada, le représentant du gouvernement au Sénat a remis des médailles pour les services en matière d’immigration et de protection des réfugiés.

Le représentant du gouvernement au Sénat souligne le travail de sept Canadiens exceptionnels en leur remettant des médailles pour les services qu’ils offrent en matière d’immigration et de protection des réfugiés.

Le sénateur Peter Harder a remis les médailles commémoratives pour le 150e anniversaire du Sénat dans le cadre d’une cérémonie qui s’est tenue à Ottawa mercredi. Au début du mois, il avait remis des médailles à cinq leaders de la région du Niagara, à la Vineland Estates Winery , pour les remercier d’améliorer la qualité de vie dans leur collectivité.

(Droits d’auteur, photo : Greg Kolz)

Les personnes qui ont reçu une médaille mercredi sont les suivantes :

Ernest E. Allen

 L’influence stabilisatrice d’Ernest E. Allen s’est traduite par l’un des efforts de réinstallation les plus vastes et les plus ambitieux de toute l’histoire du Canada. En 1978, il dirigeait l’ensemble des opérations d’immigration en Asie et dans la région du Pacifique, et il a notamment accéléré les activités pour l’accueil des réfugiés indochinois. En tant que membre du Groupe de travail sur les réfugiés indochinois, il a négocié des contrats pour que 181 vols nolisés transportent plus de 60 000 réfugiés au Canada. M. Allen a aidé le Canada à intervenir lors de crises humanitaires, à ouvrir ses portes et à créer des centres pour les personnes qui n’avaient nulle part où aller.

 Anne Arnott

 Anne Arnott a été agente du service extérieur pendant près de 40 ans et elle a été affectée à l’étranger pendant 16 ans (à New Delhi, à Kingston, à Hong Kong, à New York et à Londres). Mme Arnott, qui est reconnue pour son leadership et pour son encadrement d’autres agents, a été un modèle inspirant pour ses collègues et pour ceux qui ont suivi ses traces. Son esprit critique, son courage et son engagement indéfectible constituent une passerelle pour les nouveaux Canadiens.

 Joyce Cavanagh-Wood

 Joyce Cavanagh-Wood est une leader inspirante qui personnifie les plus hautes valeurs de la fonction publique canadienne. Au début de sa carrière, elle a traité des dossiers délicats de réfugiés à Vienne. Lorsque Saigon est tombée, elle s’est rendu à Hong Kong, à Guam et au camp Pendleton, où elle a choisi des centaines de réfugiés vietnamiens pour qu’ils immigrent au Canada. Durant ses nombreuses années de service, Mme Cavanagh-Wood a aidé de braves hommes, femmes et enfants à faire leurs premiers pas au Canada pour y bâtir une vie nouvelle.

 Raphael Girard

 Raphael Girard s’est joint au service extérieur en 1963. Il a été en poste à Londres, à Beyrouth et à Belgrade, où il a traité les dossiers de réfugiés tchèques. Il a aussi été ambassadeur en Yougoslavie et en Macédoine, puis en Roumanie, en Bulgarie, en Macédoine et en Moldavie. Il a conçu un cadre de sélection qui a mené à la création de la « catégorie désignée d’exilés volontaires », ce qui a facilité l’admission de centaines de milliers d’Européens de l’Est pendant les dernières années du régime soviétique. On retrouve peu d’équivalents des services rendus au Canada par M. Girard, qui s’est avéré un gestionnaire audacieux, un dirigeant novateur, un concepteur de politiques et de programmes faisant preuve de créativité et un diplomate chevronné toujours prêt à accepter les affectations les plus difficiles.

Ian Hamilton

Ian Hamilton s’est joint au service extérieur en 1966 et il a été en poste à Cologne, à Stockholm, à Sydney et à Madrid. En tant que chef des agents d’immigration pour la Thaïlande, la Malaisie, l’Indonésie et la Birmanie à la fin des années 1970, M. Hamilton a contribué à aider des centaines de réfugiés désespérés, qui s’étaient réfugiés sur un navire abandonné au large de la Malaisie, à trouver un nouveau foyer au Canada. M. Hamilton, qui a défendu les droits de la personne et la diversité tout au long de sa carrière, a fait preuve de compassion, de créativité et d’une volonté de fer pour s’assurer que les portes du Canada étaient ouvertes pour accueillir les personnes vivant des situations désespérées.

Mike Molloy

Pendant sa longue carrière au ministère de l’Immigration, Mike Molloy est intervenu dans le cadre de plusieurs vagues d’immigration importantes survenues au Canada durant le XXsiècle (vagues de réfugiés tchèques, ougandais, indochinois). De plus, dès le début des années 1990, il s’est intéressé au dossier des réfugiés palestiniens. Il a supervisé la mise en œuvre des dispositions sur les réfugiés de la Loi sur l’immigration de 1976 ainsi que la mise sur pied du programme de parrainage privé des réfugiés. Il a été en poste au Japon, au Liban, à Minneapolis, à Genève, en Jordanie, en Syrie et au Kenya. M. Molloy a fait preuve de sollicitude et a déployé des efforts acharnés pour s’assurer que les portes du Canada étaient ouvertes afin d’accueillir les réfugiés et les immigrants qui venaient ici pour considérer ce pays comme leur patrie.

Don Smith

 Don Smith, un fonctionnaire à la retraite, dirige le Groupe de travail sur les réfugiés du diocèse anglican d’Ottawa. Il a commencé à aider les réfugiés en 1979 lorsque sa femme Thérèse et lui ont accueilli une famille du Laos dans le cadre d’un programme de leur paroisse. Récemment, il a joué un rôle de premier plan dans l’accueil des réfugiés syriens à Ottawa. Il a contribué à la riche et valorisante histoire du Canada en matière de parrainage de réfugiés.

 

Le sénateur Harder remet des médailles à des Canadiens qui travaillent auprès des immigrants et des réfugiés

Secured By miniOrange