Click here to visit the English version of the site.

Passer au contenu principal

Nouvelles

L’Ô Canada, maintenant le symbole de tous

L’expression « all of us command » remplace désormais « all thy sons command » dans la version anglaise de l’hymne national.

Deux mots simples dans un projet de loi adopté au Sénat feront que l’hymne national représentera tous les Canadiens.

Ainsi, l’expression « all of us command » remplace désormais « all thy sons command » dans la version anglaise de l’hymne. Il faut savoir que la version française n’était pas sexiste au départ.

Le regretté député d’Ottawa Mauril Bélanger avait bien affirmé que son projet de loi d’initiative parlementaire s’imposait depuis longtemps.

« Avec mon projet de loi, je souhaite rendre hommage à toutes les femmes qui ont travaillé et lutté pour bâtir et façonner le Canada tel que nous le connaissons aujourd’hui. J’aimerais qu’on puisse enfin honorer leurs sacrifices et leur contribution », a-t-il dit.

La phrase « True patriot love thou dost in us command » figurait dans les paroles anglaises initialement convenues en 1908. En 1914, l’année où a éclaté la Grande Guerre, ces mots ont été remplacés par « True patriot love in all thy sons command ».

Bélanger a présenté son projet de loi à la Chambre des communes en janvier 2016, après la morte au Feuilleton d’une version précédente. On a tenté à une douzaine de reprises de modifier la deuxième ligne de l’Ô Canada depuis le 1erjuillet 1980, date à laquelle il est devenu l’hymne national officiel. Le 31 janvier 2018, le projet de loi C-210 a franchi toutes les étapes au Sénat. La sanction royale a été accordée le 7 février 2018.

L’ancienne sénatrice Nancy Ruth a été la première personne à parrainer le projet de loi au Sénat, puis la sénatrice Frances Lankin a repris le flambeau.

« Nous nous efforçons de créer une société ouverte, diversifiée et inclusive. En modifiant simplement deux mots, le projet de loi C-210 affirme clairement l’importance de ces valeurs. En effet, il est essentiel que notre hymne national tienne compte de ces valeurs, car fondamentalement, il énonce clairement ce que nous sommes, les valeurs que nous défendons et ce que nous voulons être », la sénatrice Ruth a dit lors de l’étape de la deuxième lecture.

La sénatrice Lankin a dit lors de l’étape de la troisième lecture : « Il est le bienvenu parce qu’il permettra à tous les Canadiens de se reconnaître dans les paroles de leur hymne national. »

La sénatrice Chantal Petitclerc, athlète émérite gagnante de 21 médailles paralympiques, a signalé que les athlètes du Canada auront l’occasion de chanter les nouvelles paroles aux Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de PyeongChang.

« J’ai eu le privilège d’être souvent sur les podiums, mais je n’ai jamais eu la chance de chanter ˮIn all of us command”, a-t-elle déclaré à l’adoption du projet de loi. Je ne peux qu’imaginer ce qu’ils ressentiront quand ils monteront sur ce podium. »

 

L’Ô Canada, maintenant le symbole de tous

Secured By miniOrange