Click here to visit the English version of the site.

Passer au contenu principal

Nouvelles

Un Sénat indépendant donne plus de poids aux petites provinces

Le sénateur Peter Harder visite Terre-Neuve-et-Labrador.

Le renforcement de l’indépendance du Sénat accroît l’influence des petites provinces, dont Terre-Neuve-et-Labrador, affirme Peter Harder, le représentant du gouvernement au Sénat.

« Le Sénat a été créé pour offrir aux Canadiens des petites provinces un moyen de se protéger face au pouvoir des provinces les plus peuplées », a déclaré mardi le sénateur Harder devant des étudiants de l’Université Memorial, à St. John’s. « En toute franchise, le Sénat est plus près de la réalisation de cet idéal qu’il ne l’a jamais été. »

Le sénateur Harder a émis ces commentaires à l’occasion d’une visite de deux jours dans certaines régions de l’Atlantique, où il rencontre notamment des étudiants, des groupes de gens d’affaires et des organismes autochtones.

Le sénateur Peter Harder discute le Sénat avec des étudiants de l’Université Memorial, à St. John’s, le 26 mars 2019.

Le sénateur Harder a soulevé le fait qu’avant l’engagement du gouvernement actuel de ne nommer que des sénateurs indépendants, les membres de la Chambre haute appuyaient presque exclusivement des projets de loi conformes aux idées de leur parti, ce qui donnait l’impression aux Canadiens des régions que leur point de vue n’était pas entièrement pris en compte par le Parlement.

Les sénateurs nouvellement nommés ne sont plus associés aux partis établis de la Chambre des communes et peuvent donc voter plus librement, même si les sénateurs conservateurs forment toujours un caucus national.

« Les nouveaux sénateurs n’ont pas de comptes à rendre à un parti ou à un chef de la Chambre des communes. Personne ne leur dicte comment voter et ils peuvent défendre les intérêts de régions et de groupes minoritaires. »

Le sénateur Harder a donné l’exemple du nouveau projet de loi C‑69, qui porte sur l’évaluation environnementale. Le projet fait l’objet d’un débat vigoureux partout au Canada, notamment dans les régions, y compris à Terre-Neuve-et-Labrador.

« Je doute que ce débat de fond ait pu avoir lieu dans l’ancien système. »

Lors d’une discussion en table ronde, le sénateur Harder a également assuré aux membres de la Chambre de commerce de St. John’s que le gouvernement est prêt à tenir compte des préoccupations concernant le projet de loi.

Le sénateur Peter Harder discute le Sénat avec des membres de la Chambre de commerce de St. John’s le 26 mars 2019.

« Nous avons entendu les commentaires de nombreux Canadiens sur ce projet de loi, dont bon nombre provenaient des régions, a-t-il déclaré. Nous sommes à l’écoute et, au besoin, nous proposerons des amendements. »

Mardi, le sénateur Harder a également profité de l’occasion pour exhorter ses collègues du Sénat à procéder rapidement à la création d’un nouveau comité chargé de surveiller de manière efficace les dépenses des sénateurs. Selon lui, le système préconisé par certains sénateurs manque de crédibilité en raison de l’exclusion d’intervenants externes.

« Certains sénateurs préféreraient que les sénateurs se surveillent entre eux, mais je ne crois pas que le public serait en faveur d’une telle mesure. »

Un Sénat indépendant donne plus de poids aux petites provinces

Secured By miniOrange