Click here to visit the English version of the site.

Passer au contenu principal
Le commerce entre le Canada et le Royaume-Uni est préservé suite à l’adoption de l’Accord de continuité

Nouvelles

Le commerce entre le Canada et le Royaume-Uni est préservé suite à l’adoption de l’Accord de continuité

Le projet de loi C-18, qui vise à mettre en œuvre l’Accord de continuité commerciale Canada–Royaume-Uni, a reçu la sanction royale le 17 mars.

Les relations commerciales importantes entre le Canada et le Royaume-Uni continueront grâce à l’adoption d’un projet de loi pour mettre en œuvre un nouvel accord commercial.

L’Accord de continuité commerciale Canada–Royaume-Uni reproduit de manière substantielle les principaux avantages de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne afin d’assurer la prévisibilité et la stabilité pour les Canadiens suite au départ du Royaume-Uni de l’Union européenne.

« Ce projet de loi est avantageux pour le Canada. Il profitera aux travailleurs et aux entreprises canadiennes et il protège pleinement les industries canadiennes soumises à la gestion de l’offre, » a dit le sénateur Peter Harder, parrain du projet de loi au Sénat.

« Alors que le Canada cherche à se remettre des répercussions économiques de la pandémie de la COVID-19, nous ne pouvons pas nous permettre de perdre les arrangements préférentiels avec notre partenaire commercial le plus important et le mieux établi en Europe. »

Le commerce bilatéral de marchandises entre nos deux pays s’est élevé à 29 milliards de dollars en 2019, ce qui fait du Royaume-Uni le cinquième partenaire commercial du Canada. Il s’agit de la quatrième source d’investissements étrangers directs au Canada, dont la valeur est estimée à 62,3 milliards de dollars en 2019.

« En cette période de profonde incertitude économique, nous devons faire tout ce qui est possible pour aider les entreprises canadiennes à avoir de la stabilité et à stimuler notre économie. Au moyen des accords commerciaux, le gouvernement peut soutenir la croissance à un coût minimal pour les contribuables », a dit le sénateur Harder.

Le projet de loi a été adopté le 16 mars.

Le commerce entre le Canada et le Royaume-Uni est préservé suite à l’adoption de l’Accord de continuité

Secured By miniOrange