Click here to visit the English version of the site.

Passer au contenu principal

Nouvelles

Assermentation de deux nouveaux sénateurs indépendants

Jusqu’à présent, 40 sénateurs indépendants ont été nommés dans le cadre d’un nouveau processus.

La première femme à être nommée Commissaire de la Gendarmerie royale du Canada et un homme qui a consacré une grande partie de sa vie à promouvoir le développement économique des communautés autochtones ont rejoint le nombre croissant de sénateurs indépendants.

L’assermentation de Beverley Busson, qui représentera la Colombie-Britannique, et Martin Klyne, qui représentera la Saskatchewan, s’est tenue jeudi.

La sénatrice Busson a ouvert la voie pour que d’autres femmes puissent accéder au secteur de leur choix et y gravir les échelons.

La sénatrice Beverly Busson (centre) arrive à la Chambre haute le 27 septembre 2018.

Elle est l’une des premières femmes à se joindre à la Gendarmerie royale du Canada et à travailler comme agente d’infiltration. Elle a aussi été la première femme à être nommée Commissaire de la Gendarmerie royale du Canada.

Le sénateur Peter Harder, le représentant du gouvernement au Sénat, a souhaité la bienvenue aux deux nouveaux sénateurs jeudi.

« De grandes premières ont marqué la carrière de la sénatrice Busson. Elle a brisé de nombreux plafonds de verre dans le secteur de l’application de la loi », le sénateur Harder a dit.

« Grâce à sa direction et à son exemple, la sénatrice Busson a ouvert la voie pour que d’autres femmes puissent accéder au secteur de leur choix et y gravir les échelons. La sénatrice Busson a travaillé continuellement pour faire progresser la cause des femmes au sein de la population active, surtout dans le secteur de la sécurité publique. En reconnaissance de sa contribution, la sénatrice Busson s’est vue décerner de nombreux honneurs, y compris l’Ordre du Canada. »

Le sénateur Klyne a consacré la majeure partie de sa carrière au développement économique de sa région et, plus particulièrement, des communautés autochtones.

Le sénateur Martin Klyne (centre) arrive à la Chambre haute le 27 septembre 2018.

Il a été éditeur et chef de la direction du Saskatoon StarPhoenix et du Regina Leader-Post, président et chef de la direction de la Société des jeux de hasard de la Saskatchewan, et président de la Coupe Grey de 2003, parmi d’autres rôles. De plus, il siège à un certain nombre de comités et de conseils d’administration.

« Le sénateur Klyne est un esprit universel qui s’intéresse à une variété de choses, du sport et le divertissement aux médias », le sénateur Harder a dit.

« Pour s’être consacré inlassablement au bien-être économique de sa province, de sa région, du peuple cri et du peuple métis et pour les démarches particulières qu’il a faites en vue d’aider les Autochtones du Canada, le sénateur Klyne a reçu trop de distinctions pour que je les énumère toutes. Je vais toutefois mentionner la plume d’aigle qu’il a reçue de la part d’un Danseur du Soleil de la bande Carry the Kettle de la Première Nation Nakoda. C’est la plus haute distinction qu’on puisse recevoir dans la culture autochtone. »

Jusqu’à présent, 40 sénateurs indépendants ont été nommés dans le cadre d’un nouveau processus de nomination. Plusieurs autres sénateurs se sont déclarés indépendants. Présentement, 55 % des sénateurs actuels n’ont aucun lien avec un parti politique particulier. Il y aura bientôt neuf sièges vacants quand le sénateur Art Eggleton, du group libéral au Sénat, prend sa retraite.

Assermentation de deux nouveaux sénateurs indépendants

Secured By miniOrange